Comment faire pousser du cannabis ?

Le consommateur de cannabis mène une vie difficile. Lorsqu’il veut acheter sa consommation, il y a le stress de la transaction, la difficulté qu’il y a à trouver un fournisseur de confiance, la qualité du produit difficile à évaluer avant la consommation… Autant de raisons de se demander comment faire pousser soi-même du cannabis.

La culture de cannabis

La culture de cannabis est un art délicat et rigoureux. Lors de la première culture, il faut se procurer des graines exclusivement femelles afin de se faciliter la tache. En effet, les plants de cannabis mâles fécondent les femelles et empêchent le bon développement du THC. Les plantes mâles produisant eux même très peu de THC et n’étant pas toujours faciles à repérer, il vaut mieux commencer par cultiver des graines de cannabis féminisées. Une fois les graines obtenues vient la question de savoir comment faire pousser du cannabis.

Le lieu

La première étape, souvent négligée par les débutants, est de trouver le meilleur endroit pour cultiver son cannabis. Bien sur, l’endroit en question doit pouvoir être fermé à clef et ne doit pas laisser passer de bruit, dans la mesure du possible, pour des questions de sécurité. Le plafond doit s’élever à au moins 2,1 mètres. Il faut penser à bien nettoyer les lieux avant de démarrer une culture.
Pour dix à quinze graines femelles, il faut un minimum de 3 mètres sur 3 et demi ainsi qu’une lampe 1000 watts métal halide. Une deuxième lampe sera nécessaire au cours de la croissance des plantes.

Afin de contrôler l’humidité, le mieux est de s’équiper d’un ventilateur d’extraction qui remplacera l’air usé par de l’air frais. Un hygromètre peut servir pour mesurer le taux d’humidité ambiant qui doit rester inférieur à 60%. De même, la température doit être contrôlée et maintenue entre 19 et 29 degrés Celsius. Une fois avoir confectionné un nid bien douillet pour les graines, nous allons voir comment faire pousser du cannabis avec la meilleure terre qui soit.

La terre

Ici, le mot « terre » est une simple expression, puisque le meilleur mélange se passe de terre. Celui-ci se compose en effet de 50% de perlite, 25% de vermiculite, 12,5% de sable propre et encore 12,5 % de sphaigne. Il faut mélanger le tout avec 250ml de chaux dolomitique. C’est un travail très salissant, il est donc conseillé de d’habiller en conséquence. Mettre le mélange dans un saut de 20 litres en plastique percé au préalable par des petits trous dans le fond afin de drainer l’eau. Penser à mouiller les graines une heure avant la plantation afin de faciliter la germination. Il faut arroser la plante de manière à ce qu’il y ait toujours un fond d’eau en bas du saut. Les plantes pourront être récoltées lorsqu’elles arriveront à maturité, soit au brunissement de leur duvet auparavant blanc. Ne seront récoltés que les feuilles et les têtes, mais il faut savoir qu’une plante de cannabis n’a qu’une vie et devra être remplacée après la récolte, d’où l’importance de cultiver une ou deux plantes mâles lorsque l’on devient un peu plus expérimenté. En effet, la fécondation et ainsi la production de graine n’est possible que par la présence d’un mâle. Une fois que l’on sait comment faire pousser du cannabis, il faut encore apprendre les techniques de séchage et d’affinage.